Connect with us

Formule 1

Ferrari fait ses devoirs : améliorer son rythme de course avec de l’air sale

La dernière course sur le circuit de Bakou a montré les problèmes de Ferrari avec le rythme de course dans le trafic, ce qui a empêché Charles Leclerc de monter sur le podium après avoir pris la pole position et Carlos Sainz de profiter des opportunités.

Tout le bien que Ferrari a fait un tour à Bakou, il l’a perdu en course, quand il a fallu faire preuve de rythme en lutte directe avec les rivaux. Contrairement à d’autres courses, sur le circuit azerbaïdjanais, l’équipe italienne a beaucoup souffert de la dégradation des pneus et a fini par être une proie facile pour Red Bull, Mercedes ou encore Aston Martin et AlphaTauri.

Charles Leclerc , parti de la pole position, n’a pas pu faire grand-chose pour contenir les voitures qui roulaient derrière, quitte à ne pas monter sur le podium. De son côté, Carlos Sainz a eu d’innombrables problèmes pour générer de la température dans les pneus, ce qui l’a conduit à commettre une erreur et à perdre des positions qu’il n’a pu récupérer que partiellement grâce à la voiture de sécurité et au drapeau rouge.

« Nous sommes troisièmes au championnat des constructeurs. Cela montre que nous progressons »

Mattia Binotto en est conscient et a admis que Ferrari s’attendait à « quelque chose de mieux après les qualifications. On savait qu’avec le soft on allait souffrir. En fait, c’est nous qui avons le plus souffert . Je pense qu’avec les pneus durs, quand nous étions en plein air, le rythme de Carlos était représentatif. Nous étions compétitifs.

« Nous devons certainement encore améliorer notre rythme en course, sans aucun doute. Mais je ne pense pas que nous ayons eu une mauvaise performance globale. Nous souffrons dans l’air sale et c’est là que nous devons concentrer notre analyse », reconnaît le directeur de Ferrari.

Leçons à apprendre

Mais Mattia Binotto est clair que la voie à suivre est d’apprendre des erreurs commises et des faiblesses montrées, il maintient donc l’esprit positif installé chez Ferrari cette saison.

« Nous n’étions pas parfaits dans de nombreux domaines et le résultat a finalement été ce qu’il était. Mais, comme d’habitude, cela peut être une leçon apprise. Il y a des choses que nous pouvons améliorer. Je suis presque sûr qu’en revoyant toute la course, nous trouverons des points à améliorer et c’est important pour nous . Je pense que c’est encore un bon week-end et nous devons garder la tête positive », déclare Binotto.

« Nous avons fait la pole, ce qui je pense était exceptionnel, la deuxième pole consécutive montrant les progrès de l’équipe et de la voiture et, enfin, nous sommes troisièmes au championnat des constructeurs . Cela montre que nous progressons », souligne-t-il.

Désormais, la Formule 1 se dirige vers un triplet de courses consécutives en France et en Autriche (double date). Il sera important pour Ferrari de montrer qu’elle est capable de suivre McLaren, sa rivale directe pour la troisième place du championnat des constructeurs . « Nous avons maintenant trois courses d’affilée dans les semaines à venir, ce qui sera encore une fois important . Donc, sans aucun doute, l’équipe continuera à se concentrer sur l’amélioration.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tendance