Connect with us

Formule 1

Leclerc ne croit guère à la pole : “Je pensais que c’était un tour de merde”

Deuxième pole consécutive pour Charles Leclerc, qui a une nouvelle fois profité d’un accident qui a interrompu la séance dans ses derniers instants. Le coureur monégasque doute de pouvoir se battre pour la victoire à Bakou.

Nouvelle journée douce-amère pour Ferrari , également dans une lignée similaire à celle de Monaco. D’une part, Carlos Sainz a dû se contenter de la cinquième position sur la grille après avoir vu Yuki Tsunoda chuter juste devant lui, provoquant l’accident de l’Espagnol.

En revanche, Charles Leclerc a pris une pole position surprenante sur un circuit très différent de Monaco dans beaucoup de ses domaines et cela a été possible en grande partie grâce au sillage que Lewis Hamilton lui a fourni par inadvertance.

“Le grand sillage de Lewis dans le dernier secteur m’a aidé”

“Je pensais que c’était un tour de merde”, a admis Leclerc à propos de sa première tentative en Q3, celle qui lui a finalement valu la pole. “Il y a eu deux ou trois virages où j’ai fait des erreurs , mais bien sûr j’ai eu le gros sillage de Lewis dans le dernier secteur, ce qui m’a un peu aidé.”

Ferrari, pas d’euphorie

Avec cette pole, Charles Leclerc a une nouvelle fois l’opportunité de commander la grille après le fiasco monégasque , mais à Bakou il sera beaucoup plus difficile de conserver la première position en course.

« Je pense que nous aurions été en pole de toute façon, donc c’est une bonne journée . Je ne m’attendais pas à être aussi compétitif qu’aujourd’hui. Je pense que je m’améliorais encore avant le drapeau rouge, mais je suis heureux et j’espère que tout va bien pour Carlos, je n’ai pas vu l’accident », a déclaré un Leclerc qui reste réaliste.

« Décidément, ça met très bien la pole, avoue le Monégasque. « D’un autre côté, c’est encore avec un drapeau rouge, donc j’aurais aimé qu’on l’ait dans une situation normale, mais au final un poteau est un poteau. La voiture s’est bien comportée, mais je pense que Mercedes et Red Bull ont quelque chose de plus que nous , en course surtout, nous l’avons vu en FP2.

« Ce sera très difficile parce que ce n’est pas comme Monaco, ils peuvent dépasser , donc je vais essayer de faire le meilleur travail possible. Espérons qu’on puisse garder la première place, mais ce ne sera pas facile », a conclu Leclerc.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tendance