Connect with us

Guides d'achat

Les 5 meilleures voitures Renault F1 de l’histoire

Renault est l’une des marques généralistes ayant le plus grand lien historique avec la Formule 1 . Le constructeur français a non seulement obtenu un succès significatif en tant que constructeur, mais aussi en tant que motocycliste. Maintenant qu’il a été rebaptisé Alpine F1 Team – l’équipe avec laquelle Fernando Alonso court depuis cette année – et qu’il a clôturé une étape en tant que constructeur, on se souvient des 5 meilleures voitures Renault F1 de l’ histoire.

Les 7 pires voitures de Formule 1 de l’histoire

ous passons en revue l’histoire de l’écurie Renault en Formule 1 et compilons les 5 meilleures voitures avec lesquelles la marque française a concouru dans la catégorie reine. De l’époque des années 80 à la plus récente, dans les années 2000, lorsque Fernando Alonso et Renault ont été proclamés deux fois champions de F1 en 2005 et 2006. 

Renault RE30 – (1981-1983)

La Renault RE30 a été la voiture Renault la plus réussie jusqu’aux R25 et R26 de 2005 et 2006. La RE30 a concouru en Formule 1 entre 1981 et début 1983, et a connu trois évolutions jusqu’à ce qu’elle soit remplacée par la RE40. La première version était une avancée significative par rapport à la RE20 qu’elle remplaçait. Il comportait de la fibre de carbone, un effet de sol, une aérodynamique avancée et un turbo plus développé. À ses débuts en 81, Renault a réalisé la pole position dans six des huit courses disputées, et Alain Prost a remporté trois victoires.

Renault a terminé troisième du championnat du monde cette saison-là et aussi en 1982, avec la RE30B. Prost et son coéquipier, René Arnoux, ont remporté deux victoires chacun, mais la fiabilité était leur point faible, ce qui les a empêchés de passer à la troisième place de la Coupe du monde de l’année précédente et de se battre pour le titre. Dans la deuxième course de 1983, le RE30C a été remplacé par le RE40. Au total, le RE30 a réalisé sept victoires et 16 pole positions.

Renault RE40 – (1983)

La Renault RE40 a dû être entièrement repensée après l’interdiction de l’effet de sol fin 1982. C’était une voiture entièrement en fibre de carbone et conçue selon les conseils d’ Alain Prost, qui après le départ de René Arnoux de l’équipe ( il a été remplacé par Eddie Cheever) était le leader incontesté de l’équipe. Alain a réalisé un total de quatre victoires et trois podiums avec la RE40, ce qui lui a permis de terminer deuxième du Championnat du Monde, à seulement deux points de Nelson Piquet . Le championnat a été décidé lors de la dernière course, en Afrique du Sud, où Prost a souffert d’un problème de turbo et a dû abandonner. “C’était une voiture magnifique … nous aurions dû être champions”, a déclaré Prost des années plus tard, même s’il était très critique à son égard à l’époque.

Au GP d’Autriche 1983, Prost remporte sa dernière victoire avec l’équipe Renault , avant de rejoindre McLaren pour la saison suivante, et ce fut aussi le dernier triomphe de la marque française avant sa retraite de la F1 en tant que constructeur en 1985. Ni le Le RE50 ni le RE60 n’ont réussi à atteindre les niveaux compétitifs du RE30 ou du RE40.

De la peur de Sainz avec Räikkönen au pique d’Alonso avec Hamilton

Renault R24 – (2004)

Renault est revenu en Formule 1 après avoir acheté l’écurie Benetton F1 en 2002. Au cours de cette première année, les pilotes de l’écurie, Jarno Trulli et Jenson Button , ont obtenu plusieurs quatrièmes places en tant que meilleurs résultats et ont terminé à la quatrième place du championnat du monde des constructeurs. En 2003, ils ont répété cette même position, mais maintenant avec Fernando Alonso comme pilote partant, qui a obtenu trois podiums et une victoire.

L’année suivante, l’Italien remporte une victoire à Monaco et Alonso réalise quatre nouveaux podiums. En fin de saison, ils terminent troisième du Championnat du Monde, montrant que Renault F1 a le potentiel d’être parmi les meilleurs, comme ils l’ont fait l’année suivante. La R24 était une voiture rapide et fiable, qui a jeté de bonnes bases pour la saison suivante. Renault a terminé troisième du championnat du monde, à seulement 14 points de BAR-Honda. S’il n’y avait pas les problèmes de Trulli avec Flavio Briatore , qui ont précipité le départ de l’Italien de l’équipe avec plusieurs courses pour aller au bout du parcours et son remplacement par Jacques Villeneuve (il n’a pas marqué un seul point), ils pourraient ont été finalistes.

Les 5 meilleurs moteurs Renault de l’histoire de la F1

Renault R25 – (2005)

La Renault R25 fera toujours partie de l’histoire de Renault et de la course automobile espagnole. Au volant de cette voiture, Fernando Alonso a remporté son premier titre mondial lors de la saison de Formule 1. Alonso a remporté sept victoires cette saison et son coéquipier, Giancarlo Fisichella, une. La R25 représentait une évolution importante de la R24 et remédiait à certains points faibles de la même, et son potentiel était également le résultat du fait que Renault avait abandonné le développement de son prédécesseur pour travailler sur les nouvelles règles aérodynamiques introduites en 2005. Tout au long d’un Even dans la saison, Alonso a réussi à battre la McLaren MP4-20 de Kimi Räikkönen, dont le point faible était la fiabilité.

Renault R26 (2006)

Si McLaren et Räikkönen étaient rivaux en 2005, en 2006 Ferrari et Michael Schumacher étaient les principaux concurrents du pilote espagnol et de Renault. Cependant, la R26 était une fois de plus aussi compétitive que la R25, et Alonso a maîtrisé le Kaiser, dans un duel qui restera à jamais dans l’histoire de la F1. Con aquella temporada, Renault cerró una época llena de éxitos, y por primera vez en su larga trayectoria en el campeonato (que empezó en 1977 con el mítico RS01) logró superar a otras escuderías históricas de la talla de McLaren o Ferrari para subir a lo plus haut.

Renault a quitté la F1 en équipe fin 2011, mais est revenu en 2016 après avoir détérioré sa relation de motocycliste avec Red Bull, avec qui il a remporté pas moins de quatre championnats du monde. En 2021, l’équipe a été renommée Alpine .

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tendance