Connect with us

Guides d'achat

Les trois avantages du nouvel éclairage de secours DGT

À compter du 1er janvier, l’utilisation du feu V-16 sera obligatoire pour tous les véhicules. D’ici là, leur utilisation sera alternative à celle des triangles d’urgence. Le feu de secours DGT présente trois avantages principaux lorsqu’il signale la présence d’un véhicule arrêté par accident, panne ou toute autre urgence.

1. C’est plus visible 

Les triangles d’avertissement doivent être visibles à une distance minimale de 100 mètres. Pour ce faire, il faut en placer un ou deux selon la route: deux triangles à environ 50 mètres du véhicule, un devant et un derrière, s’il s’agit de routes à double sens; un seul triangle à l’arrière, sur des routes à sens unique.

La lumière V-16 émet cependant des éclairs lumineux à 360 degrés pour qu’un seul appareil soit visible à une plus grande distance (de la DGT on parle de 1 km) et dans toutes les directions; Ils sont également beaucoup plus efficaces dans les situations de nuit ou par faible visibilité.

2. Réduit le risque d’être écrasé

La grande contribution de l’éclairage de secours sur les triangles est qu’il n’est pas nécessaire que le conducteur sorte du véhicule pour le positionner. 

Alors que pour placer les triangles d’avertissement le conducteur doit sortir de la voiture et marcher entre 50 et 100 mètres (en plus de s’arrêter pour ouvrir le coffre pour les attraper), le dispositif lumineux est placé magnétiquement sur la surface extérieure du véhicule, de préférence dans le plafond. De cette manière, le risque d’être écrasé est considérablement réduit. Rappelez-vous à ce stade que, que ce soit avec de la lumière ou des triangles, vous ne devez jamais retirer le gilet réfléchissant d’un véhicule .

C’est la principale raison qui a motivé la décision de la DGT d’approuver le remplacement progressif des triangles par Help Flash : en 2019, pas moins de 117 personnes sont décédées pour cette raison.

3. Informer les urgences de la position du véhicule

En plus d’être magnétique et lumineux, l’éclairage de secours est un appareil connecté. Une fois activée, la balise envoie automatiquement un signal avec la géolocalisation du véhicule. Ce signal sera reçu par les services de secours , mais également par les services d’information en temps réel de la DGT qui pourront alerter les autres usagers de la route de la présence d’un véhicule à l’arrêt.

Pour remplir ces trois objectifs, de Traffic indique que l’éclairage de secours doit avoir une base magnétique, être étanche et avoir une autonomie d’au moins 30 minutes.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tendance