Connect with us

Formule 1

Mercedes menace de dénoncer les ailes Red Bull à Bakou

La manière dont la FIA vise à supprimer les ailes arrière flexibles ne convainc pas Mercedes, qui affirme que si Red Bull continue de les utiliser au Grand Prix d’Azerbaïdjan, elle poursuivra les commissaires sportifs.

Toto Wolff a récemment affirmé qu’il faisait pression depuis des mois avec la FIA sur la flexion excessive des ailes arrière de Red Bull Racing, bien que d’ autres équipes aient admis avoir également profité des limites de la réglementation en vigueur.

Et c’est maintenant que la FIA a agi en la matière en resserrant les tests de flexion de ces éléments du Grand Prix de France , ce que le directeur de Mercedes n’est pas du tout convaincu.

“Je suppose que la FIA éclaircira les choses avant Bakou, sinon cela pourrait être très problématique”

Mercedes, comme McLaren, comprend que si la FIA a agi parce qu’elle comprend que tant de flexion des ailes n’est pas autorisée, c’est parce qu’elle enfreint les règles et ne devrait pas avoir trois courses de marge pour le résoudre.

Par conséquent, Wolff menace de protester auprès des commissaires sportifs lors de la prochaine course. «Oui, je pense que si les ailerons flexibles sont utilisés à Bakou, avec l’avantage que l’on voit, on ira vers les commissaires sportifs . Et si cela ne suffit pas, nous irons à l’ICA (Cour internationale d’appel). Je suppose donc que la FIA éclaircira les choses avant Bakou, car sinon cela pourrait être très problématique.

Andreas Seidl, son homonyme chez McLaren, a également exprimé son désaccord avec le comportement de la FIA, bien que dans son cas, il ne soit pas favorable à la protestation. «De toute évidence, nous sommes indépendants de Mercedes. Nous sommes en dialogue avec la FIA à ce sujet . Et comme nous l’avons dit, nous ne sommes pas du tout heureux que des voitures qui, de notre point de vue, sont clairement en dehors de la réglementation – et cela a été détecté – puissent continuer à les utiliser ».

Spoilers avant

Récemment, Christian Horner a déclaré que les ailes avant de Mercedes se fléchissaient de la même manière que celles arrière de Red Bull et que cela exerçait encore plus d’influence sur les performances.

Toto Wolff s’est défendu, affirmant que le comportement des ailes avant de ses voitures se comporte de la même manière que ceux de l’équipe autrichienne, donc si l’un est à signaler, l’autre aussi.

«Nous avons analysé les ailes avant et la nôtre flex exactement de la même manière que celles de Red Bull afin que nous puissions tous les deux protester», déclare Wolff. «Mais il est clair que l’aileron arrière se plie plus qu’il ne le devrait. Selon la réglementation, il a été classé comme non conforme. Mais nous sommes laissés dans le vide avec un nouveau test qui sera introduit après Bakou. C’est ce que c’est, mais nous sommes assez fermes dans notre position juridique.

Le Grand Prix d’Azerbaïdjan se déroulera du 4 au 6 juillet sur le circuit urbain de Bakou, une piste où les avantages d’un spoiler flexible sont encore plus visibles en raison de la longue ligne droite d’arrivée et de l’importance de la vitesse de pointe.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tendance