Connect with us

Formule 1

Verstappen et Sainz diplômés avec style à Monaco

Le Néerlandais est le nouveau leader du championnat du monde, sur l’un des plus jeunes podiums de l’histoire.

La panne de Leclerc avant de partir et le problème de Bottas aux stands marquent le déroulement de la course.

Fernando Alonso, sans options pour marquer, a au moins amélioré les positions de départ.

Max Verstappen est le nouveau leader du championnat du monde après avoir remporté le GP de Monaco devant Carlos Sainz . Le Madrilène, qui ajoute son troisième podium en Formule 1, fait ainsi ses débuts avec Ferrari dans sa cinquième carrière en tant que pilote de la Scuderia.

Lando Norris complète le podium d’une course marquée au départ par l’abandon avant le départ du poleman, Charles Leclerc . Fernando Alonso a connu une journée grise, avec une 13e position qui, au moins, lui permet de terminer.

Sainz est 3e au départ

Sans Charles Leclerc , qui n’a pas pris le départ en raison d’une panne de boîte de vitesses consécutive à l’accident de qualification, la question était de savoir si Verstappen allait tenir Bottas à la première place au départ. Et il l’a fait, sans difficultés majeures, comme un Carlos Sainz sur qui incombait la responsabilité d’être le leader de Ferrari dans cette course.

Celui qui a remporté le plus de places dans un départ très propre a été Fernando Alonso , qui a dépassé Tsunoda et Russell dans les premiers mètres pour se classer 14e dans la première partie du test.

Le cortège habituel de Monaco a commencé, qui a été forcé dans les stands grâce à un problème dramatique de Bottas.

Sainz monte à la 2e place grâce à Bottas

Les arrêts aux stands ont été libérés par un Lewis Hamilton qui a commencé à se plaindre amèrement de la bévue stratégique qui lui a fait perdre ses options pour saper celles ci-dessus.

Pire encore, ce qui est arrivé à Valtteri Bottas. Le Finlandais est entré pour s’arrêter mais la roue avant droite était bloquée. Il n’y avait aucun moyen de la faire sortir, et à la fin, elle a abandonné. Le grand bénéficiaire: Sainz, 2e.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Tendance